10 choses que vous ignorez peut-être sur le chewing-gum

10 choses que vous ignorez peut-être sur le chewing-gum

Les Français sont les plus grands consommateurs de chewing-gum en Europe.

Bon pour la santé ou pas : les avis divergent. Ici, c'est à l'histoire du chewing-gum que nous nous sommes intéressés, son évolution au fils des époques, et son impact (terrible) sur l'environnement. 

Pour en apprendre davantage, nous nous sommes rapprochés d'Harriet. En recherche de solutions pratiques et non contraignantes pour améliorer le mode de consommation des français, elle s'attaque au marché du chewing-gum en fondant Bonsaï : le chewing-gum entièrement naturel, biodégradable et sans plastique.

Les Français sont les plus grands consommateurs de chewing-gum en Europe, et presque au monde ! Nous avons donc décidé de nous intéresser de plus près au phénomène. Ce qu'Harriet nous a confié pourrait-bien vous faire changer d'avis sur la gum à mâcher !

1 Le chewing-gum naturel est multi millénaire !

La trace la plus ancienne de gomme à mâcher date du néolithique : des empreintes dentaires ont ainsi été retrouvées sur de la résine de bouleau vieille de 5000 ans en Finlande.

chewing gum finlande 

2 On trouve une forme de chewing-gum naturel dans de nombreuses cultures.

Que cela soit en Europe avec la résine de bouleau, au Mexique avec la sève de sapotillier, en Egypte ou en Grèce avec le pistachier lentisque, etc.

chewing gum seve

3 C’est aux Etats-Unis qu’apparait le chewing-gum moderne.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, différents entrepreneurs tentent de commercialiser une forme de gomme à mâcher, issue de la sève de sapotillier, plus ou moins aromatisée. Le premier brevet date de 1869.

chewing gum moderne

4 Les deux guerres mondiales aident le chewing-gum à s’implanter en Europe.

La présence de troupes américaines sur le sol européen pendant plusieurs années contribue à populariser la gomme à mâcher venue d’outre-Atlantique. Aujourd’hui, les Français sont les plus gros consommateurs de chewing-gum d'Europe. Ils sont même deuxièmes au niveau mondial derrière les Américains.

distributeur chewing gum a l'ancienne

5 Le plastique arrive dans les chewing-gums au XXe siècle.

Pour des raisons de coût, les industriels américains commencent à remplacer les sèves naturelles, traditionnellement utilisées, par une gomme base artificielle moins chère à produire. Afin d'imiter l'élasticité des résines naturelles, les fabricants ajoutent ainsi des polymères à leur nouvelle recette.

bulle chewing gum elastique

6 Le chewing-gum représente 100 000 tonnes de pollution plastique chaque année.

Or, ce plastique met très longtemps à se dégrader dans l’environnement, en particulier dans l’eau. S’il met généralement de 5 à 7 ans en moyenne avant de disparaitre, son temps de dégradation en mer est estimé à plus de 25 ans.

pollution chewing gum terrestre

7 Cette pollution plastique a des conséquences graves sur les écosystèmes terrestres et marins.

En mer, le plastique va ainsi se décomposer en microplastiques qui vont être ingérés par les poissons et crustacés. Cette pollution est également toxique car elle répand différents produits chimiques au sein des écosystèmes, à l’instar des perturbateurs endocriniens BHT et BHA.

pollution marine plastique

8 Les dépenses pour nettoyer les villes de la pollution liée au chewing-gum sont considérables.

Au Royaume-Uni, 60 millions de livres sont ainsi dépensées chaque année par les municipalités pour retirer les chewing-gums des rues, tandis qu’en France, des villes comme Bordeaux ou Pau chiffrent respectivement leurs dépenses pour débarrasser les rues des chewing-gums à 90 000€ et 85 000€ par an.

pollution chewing gum rue

9 Les gens qui mangent du chewing-gum ne se rendent pas compte de la pollution qu’ils peuvent causer.

Ainsi, seuls 18 % des consommateurs admettent jeter leur chewing-gum dans une poubelle ! Dès lors, plus de 95 % des principales rues commerçantes sont souillées par des chewing-gums, tandis que 64% des routes et des trottoirs sont impactés.

chewing gum rue pollution

10 Avec Bonsaï, vous n’êtes plus obligé de manger du plastique !

Aujourd’hui, il existe bel et bien une alternative au chewing-gum issu du plastique : Bonsaï, le chewing-gum naturel sans plastique et 100% biodégradable ! Sa composition est naturelle : il est fait à base de sève de sapotillier et est parfumé aux arômes naturels de menthe. Il est également sans BHT et sans nanoparticules.

Un paquet de chewing-gum Bonsaï à découvrir dans la Box Vadrouille.

bonsai chewing gum naturel


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés